Le café du temps à Aix en Provence : de la beauté et de la fraîcheur

Bon alors, le mois de février est bientôt fini, mais je veux aujourd’hui vous parler d’une adresse dont je voulais vous parler il y a un bout de temps maintenant, mais sur laquelle je n’avais toujours pas publié mon article !!!!!!!! Il est donc plus que temps de vous en parler. Comme je suis allée dans ce restaurant cet été, il va y avoir beaucoup de produits d’été, les clients en t-shirts et shorts, et c’est la moi gorgée de soleil qui écrit… Mais je me dis que ça peut toujours faire du bien, un petit rayon de soleil en plein hiver… Aller, c’est parti. Lire la suite

On a testé le St Géran en famille !

Ça fait un petit maintenant que je n’ai pas écrit ici mais j’avoue que je fais une détox de l’ordi et des réseaux sociaux pendant ce mois d’août…

Avec ma petite famille nous avions l’habitude d’aller manger dans un restaurant antillais près de chez nous qui s’appelait « Chez Doudou », c’était mon restaurant préféré, j’adorais y aller ! Mais malheureusement ce restaurant a fermé en décembre, ce qui m’a réellement brisé le cœur…

On a donc regardé où il y avait un restaurant du même genre dans le coin et nous sommes tombé sur le St Géran, situé rue Paganini à Nice, dans une rue pleine de bon petits restos. Nous avons donc décidé d’y aller en famille pour le tester !

Le restaurant ne paie pas de mine de l’extérieur, il donne même carrément pas envie d’y entrer, et pourtant une fois à l’intérieur l’ambiance est cozy et châleureuse. Le patron du restaurant (aussi serveur) est très sympa, il est venu discuter avec nous entre chaque plats pour nous expliquer certaines choses, et nous a bien expliqué ce que contenaient les plats etc. Le restaurant est bien décoré, joyeux, bref une bonne petite ambiance !

Le patron nous a, entre autres, expliqué que ce restaurant était un restaurant mauricien, donc servant des plats typique de l’île Maurice, ce qui n’est pas du tout pareil que la cuisine réunionnaise alors que cette dernière se situe vraiment proche. Il est vrai qu’en tant qu’occidentaux on a tendance à se dire que c’est la même chose mais en réalité pas du tout !

En apéritif, nous avons pris deux cocktails pour pouvoir les tester, un sans alcool et un avec, ils étaient tous les deux très bon, l’un fait avec plein de jus et de la grenadine, l’autre un peu à la manière d’une pina colada mais plus forte en rhum.

En entrée, nous avons pris deux assiettes d’assortiments et mon père a pris des « hakien de poulet », sortes de nems frits qui avaient l’air pas mal du tout (mais je les aurais bien vu en version végé !!). Dans les assiettes d’assortiment, je me suis régalée avec les gâteaux piment, sorte de petites boulettes de semoule assez pimentée et savoureuses, trempée dans un ketchup mauricien très bon. Sur les assiettes d’assortiments il y avait des accras de morue, des beignets de poulet et petit pois, des gâteaux piment et plein d’autres petites choses comme des crudités ou des pickles de légumes (délicieux !).

Le patron a vu qu’on aimait bien moi et mon père la nourriture épicée et le piment, il nous a mis au défi et nous a apporté trois type de piments différents : le vert foncé était composé de piment frais, de graines de moutardes et de morceaux de pomme, celui du milieu de citron mauricien et de piment vert, et enfin le rouge était selon le patron très très fort.

Nous les avons goûté à la suite et franchement ça allait (il faut dire qu’avec mon père on est vraiment fans de piments et on est habitués à en manger, mais je pense qu’il ne nous a pas donné les plus forts et a cru qu’on était des chochottes !).

En plat principal, j’ai pris une assiette végétarienne. J’avais peu qu’il mette uniquement des légumes dedans, ce qui m’aurait beaucoup déçue… mais non ! Et j’ai été heureusement surprise. Mon assiette était composée de velouté de patate douce, de riz coloré, de cari (curry mais plus fort) de choux chinois et de haricots verts croquants… un vrai délice ! Le cari avait une saveur exquise et vraiment surprenante, j’ai versé le velouté de patate douce sur mon riz, j’ai rajouté du piment et ce fut vraiment succulent !

Ma mère a pris quand a elle des gambas flambées au rhum sur un lit de choux, légumes et le tout dans un papadum (galettes d’origine indienne, frite et très bonne, une sorte de chips géante quoi). C’était vraiment bien présenté.

Mon père a pris du gigot d’agneau dans une sauce épicée, et c’était apparemment très bon, et mon frère et ma soeur ont pris du rougail de saucisse qui leur a plu aussi, le tout était accompagné de riz et de légume au lait de coco.

En dessert j’ai pris une coupe de salade de fruit, assez décevante pour le prix (7€) : elle était assez petite même si elle était bonne, et les fruits n’étaient pas exotiques comme je l’aurai espéré : il y avait de la pomme, de l’ananas et du raisin…

Mon frère a pris une coupe d’ananas et banane flambée accompagné d’une boule de glacer rhum raisin (son dessert était top) et ma sœur une coupe de glace aussi.

Le patron nous a offert en cadeau un shot de rhum arrangé comme digestif à la fin du repas : un au gingembre et un à la vanille et au piment. J’ai préféré celui vanille et piment !

J’étais très contente de notre soirée, le resto était très sympa même si je n’ai pas retrouvé exactement ce qu’il y avait Chez Doudou. J’aime vraiment énormément toutes les épices, les piments et les ingrédients utilisés dans ces cuisines typiques, c’était délicieux et on y retournera !

Mes sauces de pâtes (3) : ma recette de spaghetti bolognaise

Ça faisait longtemps que je cherchais une façon de faire des pâtes à la bolognaise, mais sans utiliser de substituts végétaux à la viande (style soja texturé ou autres substituts industriels dont je ne suis pas fan).

J’ai donc expérimenté une nouvelle recette que je vous partage aujourd’hui.

Ingrédients (pour 2 personnes) :

  • Une boite de conserve moyenne de lentilles précuites
  • Un pot de sauce tomate (maison, provençale ou napolitaine)
  • 3 ou 4 gros oignons
  • Des herbes de Provence et de l’ail (la base de la base)
  • Un mélange d’épices pimentées ou du piment
  • 150 grammes de spaghetti (complètes si possible)

Recette : 

  • Coupez les oignons en gros morceaux et faites-les revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive (n’hésitez pas à mettre un peu d’eau pour qu’ils soient bien fondants).
  • Dans un mixeur, pendant que les oignons cuisent, verser la boite de conserve de lentille (ou les lentilles précuites par vos soins). N’ajoutez pas de sel, souvent les lentilles en conserve sont déjà bien assez salées. Versez des épices (mexicaines par exemple) ou le piment, l’ail et les herbes de Provence. Mixer jusqu’à obtenir la consistance désirée : il ne faut pas que ça soit trop onctueux mais pas non plus qu’on voit trop la forme des lentilles, il faut essayer de trouver une consistance entre les deux, qui se rapproche de la viande hachée.
  • Une fois que les oignons sont bien cuits, versez le contenu du mixeur dans la poêle, je vous prévient, ce n’est pas très ragoutant et ça a une allure très étrange. Remuez pour que les oignons se mélange à la mixture et faites griller, remuez régulièrement (c’est normal que ce soit très pâteux).
  • Lorsque vous voyez que le tout a bien grillé et que  cuit, vous pouvez versez le pot de sauce tomate, remuer, rajouter un peu d’eau si la texture vous semble trop épaisse, et laissez cuire.
  • Faites cuire vos spaghettis, il faut qu’elles soient al dente, c’est à dire pas trop cuites. Egouttez-les, versez un filet d’huile d’olive dessus pour éviter qu’elle ne colle et donner un léger goût et répartissez les dans deux belles assiettes.
  • Prenez une louche et répartissez le sauce sur les spaghettis
  • Mélangez bien les spaghettis à la sauce, versez du parmesan dessus et dégustez… vous m’en direz des nouvelles !!
  • Lire la suite

    Soho Urban Food, ou comment se faire exploser le ventre

    Je veux aujourd’hui vous parler d’un de mes resto incontournable à Lille, auquel j’ai toujours autant de plaisir à aller (à condition d’avoir =&0=&) et qui convient aussi bien aux fans de viande qu’aux vegans, et satisfait tous les goûts et tous les appétits.

    Le principe de Soho est simple : c’est une chaîne de restaurants « urban food » proposant des entrées, plats et desserts à volonté ainsi que des boissons non alcoolisées, et le tout à volonté. Les aliments sont frais, sains et vraiment délicieux.

    Pour les entrées, il y a une grande variété de légumes en tout genre et on peut se composer des assiettes vraiment complètes et très belles et bonnes : des oignons, des poivrons confits, des tomates séchées, des olives, des carottes rappées, de la salade, des pâtes ou du riz ou boulgour froid, des lentilles, des courgettes ou aubergines grillées… mais aussi du pain pita ou encore des oignons fris à ajouter sur le dessus pour donner du croquant (ça me donne l’eau à la bouche rien que d’en parler). Pour assaisonner tout ça il y a différentes sauces proposées : des vinaigrettes au sésame, au piment d’Espelette, au gingembre, de l’huile pimentée ou encore de la vinaigrette classique, et j’en oublie !

    Une fois l’assiette d’entrée passée (j’adore me faire une énorme assiette de légumes, c’est tellement bon et je pourrais en reprendre 35 fois tellement c’est bon et frais) ou les assiettes d’entrée (on peut en prendre autant qu’on veut), on passe au plat : on a le choix entre des pâtes ou une pizza (ou des burgers dans certains Sohos) et entre plusieurs taille : petit ou grand. On se sert de pâte à pizza (il y a également des tranches de pain pour faire des bruschettas), il y a même quelques fois des pâtes complètes au sept céréales qui sont absolument succulentes.

    On se sert ensuite au buffet où il y a tout un tas de garniture à mettre sur nos pâtes ou sur nos pizzas ou bruschettas : des légumes grillés, des légumes frais, du fromage (mozza, cheddar, gruyère ou autre…) des fruits (ananas), des épices (piment doux, fort, curry, basilic) ou de la viande pour les omnivores (chorizo, saucisses, jambon cru ou cuit etc). Bref, de quoi se faire de bonnes pizzas bien garnies ! On peut également se servir de pâte dans une assiette creuse (petite ou grande) et se faire des gratins en garnissant le plat de sauces proposées et autres aliments à notre goût). On place ensuite notre pizza ou assiette de pâte sur un tapis roulant qui passe dans un four et qui ressort… cuite à souhait ! Ce qui est très cool est qu’on peut se faire des pizzas avec différents compartiments et mettre vraiment ce qu’on veut dans la quantité qu’on veut dessus !

    La pâte à pizza est vraiment très bonne, croustillante et savoureuse, et a une épaisseur parfaite. Les ingrédients sont frais et savoureux.

    A chaque fois j’aime me faire une énooorme pizza remplie de légumes (aubergine grillée, maïs, poivrons, piment, oignons etc avec de la sauce tomate et de la mozza. Mes pizzas sont même parfois impressionnantes mais j’arrive toujours à les terminer tellement elles sont bonnes hihi.

    Côté boissons, un certain choix est proposé à volonté (les boissons non alcoolisées) : des limonades natures ou parfumées à la violente par exemple (la couleur est d’ailleurs drôle), des sodas ou des jus ou encore de l’eau gazeuse ou plate.

    Un jour où j’y suis allée le restaurant proposait même des boissons « détox » et des thés glacés très bon, le tout compris dans la formule à volonté. Concernant les boissons alcoolisées et de cocktails qui se vendent au verre ou au litre à partager avec des amis. Elles sont très bonnes mais payantes et non comprises dans la formules, cependant la carte est vraiment immense et l’éventail de choix est très large.

    Pour terminer, en dessert (même si c’est rare d’avoir encore très faim à ce stade), Soho propose des sortes de yaourt glacé à la vanille ou au chocolat, sur lequel on peut ajouter divers copeaux de céréales, de chocolat etc. Il y a également un grand choix de fruits (mangue, melon, ananas, litchi selon les jours et les saisons).

    Enfin, concernant le cadre et le décor du resto, j’ai pu tester les Soho de Lille et de Villeneuve d’Ascq et ils étaient tous deux top : une bonne ambiance avec de la musique, un décor très sympa et qui paraît assez classe, de la musique… Bref tout ce qu’il faut pour passer une bonne soirée !

    Mes sauces de pâtes (1.0) : sauce aux légumes et tofu fumé

    J’avais envie de vous partager LA recette de mon année, que j’ai « inventée » quand je suis arrivée dans mon appart à Lille. Elle est vraiment simple à réaliser et adaptable à ce que vous avez chez vous, assez rapide et ultra bonne !

    Alors, pour commencer voici la liste des ingrédients (pour une personne) :

  • Un petit steak de tofu fumé (perso j’adore ceux goût ail des ours ou pizza, on trouve ça en magasin bio dans des paquet de deux steak au rayon frais)
  • 1/2 pot de sauce tomates (au choix : du jardin, napolitaine ou provençale, ou tout simplement basique : bref ce que vous avez)
  • Un gros oignon
  • Des légumes : perso en été je prends des courgettes ou des poivrons, mais ça peut aussi être des champignons, ou ce que vous aimez (légume méditerranéen de préférence)
  • Herbes de Provence, ail, piment d’Espelette (pas fort, il permet juste de relever légèrement le goût mais il n’est pas obligatoire).
  • Du parmesan
  • Deux poignées et demi de pâtes au choix, personnellement j’ai une préférence pour les penne complètes pour cette recette.
  • Lire la suite

    Recette de la quiche à la ratatouille

    Je reviens aujourd’hui avec une recette que je tiens de ma Maman (la meilleure cuisinière eheh) et qui est très facile et rapide à faire, et vraiment délicieuse !

    Sans plus tarder passons à la recette :

    Ingrédients (pour une quiche) :

    • Une grosse boîte de ratatouille/un gros bocal de ratatouille
    • du parmesan
    • une ou deux boules de mozzarella (en fonction de la taille du plat à tarte et du nombre de personne)
    • Environ 5 œufs
    • Des herbes de Provence, de l’ail, du piment d’espelette
    • Une pâte feuilletée

    Recette :

  • Dans un saladier, casser les œufs, verser la boîte de ratatouille, saler, assaisonnez avec les herbes et le piment puis remuez.
  • Étaler la pâte feuilletée dans un plat à tarte
  • Verser le mélange dans le plat
  • Couper la mozzarella en tranche et la disposer sur le dessus de la quiche
  • Saupoudrez de parmesan
  • Enfournez au four à 180 degrés pendant 30 à 50 minutes (cela dépend de la taille du plat, il faut régulièrement surveiller !).
  • Lire la suite