Réflexion (5) : C’est dur d’être végan.e ?

Coucouuuu ! C’est assez rare que je publie des articles réflexion pendant l’année scolaire, étant donné que mon cerveau est, la majorité du temps, en pleine ébullition et angoissé par tout un tas de choses. Néanmoins, ayant eu du temps pour réfléchir durant le confinement, j’ai eu le temps de réfléchir à certaines choses concernant le véganisme, que je voulais vous partager ici.

Attention, parenthèse importante avant toute chose : je ne prétends en aucun cas que cet article soit exhaustif. Il s’agit – comme son titre l’indique – d’une réflexion personnelle. D’autre part, lorsque je critique les personnes non-véganes, ceci est à rélativiser svp : je ne parle en aucun cas des personnes ayant des problèmes de santé ou des troubles du comportement alimentaire, les obligeant à consommer des produits animaux, ni des personnes dans des situations très précaires qui n’ont pas forcément toujours le luxe de choisir ce qu’elles mangent. Mon but n’est pas de culpabiliser qui que ce soit, simplement de vous partager mon point de vue et mon ressenti sur la question :). Fin de la parenthèse. Lire la suite

Réflexions (1): le véganisme, une privation ?

Bon, ça fait pas mal de temps que je voulais commencer une nouvelle catégorie d’articles, mais j’avoue que la crainte que le contenu ne soit pas assez intéressant me freinait. Maintenant que je suis en vacances, posée, avec du temps pour réfléchir et pour écrire, plus rien ne me retiens et je viens donc vous partager aujourd’hui mes réflexion à propos du véganisme.

C’est une catégorie d’articles qui comporteront moins de photos, et seront peut être moins travaillés sur la forme mais qui seront plus profonds et qui auront un fond qui, j’espère, vous interpellera. Dans ce premier article, j’ai envie de répondre à une remarque qui m’est souvent faite, plus ou moins explicitement, et qui consiste à dire que le véganisme est une contrainte, voire même une privation. Cette remarque transparaît à travers les propos des personnes autour de moi, des personnes à qui je dis que je suis végane ou alors des personnes non véganes avec qui j’ai pu avoir des discussions plus ou moins approfondies sur le véganisme. Il me semblait donc important de dire ce que je pensais de cela, afin que les choses soient claires et qu’elles vous fassent peut-être avancer dans votre réflexion.

Le véganisme, un choix réfléchi qui résulte de convictions

Alors, tout d’abord, il faut souligner et rappeler que le fait d’être végane résulte bel et bien d’un choix réfléchi, auquel je pense depuis plusieurs années, qui est construit et qui s’appuie sur des études scientifique, un ressenti personnel, des informations avérées, des reportages, des articles, des vidéos, des sites, des personnes que j’admire. Bref, de tout un tas de choses qui font qu’à un moment, je ne peux plus supporter le décalage entre mes convictions, et mon comportement alimentaire. Donc oui, c’est avant tout une revendication politique : il faut croire que certaines personnes font passer ce en quoi il croient avant même le goût que leur font ressentir leurs papilles… Incroyable hein ?!

L’alimentation végétalienne est d’une richesse infinie

Les personnes qui viennent me questionner ou qui saisissent comme argument contre le véganisme, qu’être vegan résulte d’une privation ou d’une contrainte… sont, je pense, des personnes très peu renseignées sur l’alimentation végétalienne et sur l’alimentation végétale en générale. Je pense par exemple à une personne qui avait demandé à ma maman si je « tenais bon dans mon régime ». Euh, alors. Je trouve le terme régime bien trop stricte car il renvoie à une contrainte, à une privation de nourriture dans l’imaginaire collectif, avec pour objectif de maigrir, ce qui dépolitise absolument ce terme. Donc STOP : véganisme n’est pas égal à régime. Véganisme = choix politique et revendication ou choix de vie, et alimentation végétale = diversité, découverte, saveurs, équilibre.

L’alimentation végétalienne est d’une richesse absolue. On peut prendre comme illustration par exemple, les nombreux comptes Instagram, blogs ou chaînes Youtube qui proposent des recettes toujours plus variées (soit dit en passant, si un article sur mes chaînes youtube et blogs vegans préférés vous intéresse faites-le moi savoir !). Le végétalisme pousse à toujours tester de nouveaux ingrédients, goûter de nouvelles saveurs, découvrir de nouveaux fruits et légumes, repousser les limites de ce qu’on pensait aimer ou ne pas aimer au niveau de nos goûts… Qui aurait songé à réaliser une mousse au chocolat (absolument délicieuses soit dit en passant) en utilisant le jus de cuisson des pois chiches ? Qui aurait eut l’idée d’utiliser des graines de chia en guise de liant dans un cake ? Qui aurait pensé à préparer du saumon fumé avec des carottes et de la sauce soja ?Ne pas manger de produits animaux pousse justement, non pas à se contenter d’une assiette à moitié vide et fade, mais de la remplir de mets exquis et 100% végétaux.

Alors CERTES je ne mange plus de viande, de poisson, d’œufs ou de fromage mais lorsque je mangeais de la viande, je n’aimais que très très peu de choses et je mangeais souvent des pâtes à la sauce tomate et au jambon, des sandwichs basiques, le fameux combo poulet/frites… Devenir végane m’a fait découvrir TELLEMENT de produits et fait aimer tellement de légumes… Les possibilités de préparations sont énormes. J’aime désormais à peu près tout, j’ai découvert

toutes les légumineuses Lire la suite