A la découverte de Bruxelles

Il y a presque deux mois maintenant, pour fêter la fin des partiels et les vacances, je suis partie un weekend à Bruxelles, à la découverte de la capitale belge. J’étais vraiment curieuse de voir cette ville et d’en savoir plus, car bien qu’elle soit proche de Lille les avis des personnes que je connais sont partagés : certains sont sous le charme, d’autres mitigés par cette ville. J’ai donc pu me faire mon propre avis… autant dire que j’ai été charmée ! Il faut dire que nous avons eu de la chance : il a fait magnifiquement beau et chaud tout le weekend ! Lire la suite

Le seitan : une nouvelle viande ?

Ça fait un petit bout de temps maintenant que je me balade sur des sites de recettes (végétariennes ou vegan) ou bien des chaines YouTube et je vois de plus en plus de gens qui utilisent le seitan. Le seitan est un aliment fait à base de gluten de blé (cliquez ici pour en savoir plus sur le seitan, son histoire et sa préparation).

J’en profite pour vous conseiller le site de « Vegan pratique« , vraiment très intéressant et complet, qui explique bien et propose des recettes simples aux débutants ou curieux des régimes végétariens ou végétaliens.

On vente partout son goût, sa simplicité, sa richesse en protéines et sa capacité à être un excellent substitut de viande : j’ai donc voulu tester ça par moi même.

Je suis allée acheter de la farine de gluten de blé bio au magasin Végétal et vous rue Gambetta à Lille, mais on trouve aussi cet ingrédient en magasin bio. La recette est très simple : pour 4 steaks moyens j’ai versé 100 g de farine avec 10 cL d’eau dans un saladier, ainsi que de l’ail et des herbes de Provence. J’ai malaxé le tout jusqu’à obtenir une belle pâte homogène et pas collante du tout.

J’ai découpé la pâte en 4 steaks de mêmes taille, que j’ai étiré un peu avec mes mains. Je les ai fait cuire 50 minutes dans un bouillon de légumes jusqu’à ce qu’ils adoptent la texture parfaite.

J’ai mis les steaks dans leur bouillon, le tout dans un tupperware en verre, afin qu’ils conservent leur texture et j’ai mis au frigo.

Je n’ai pas encore testé beaucoup de recettes (je partagerai mes préférées sur le blog) mais j’ai testé de me faire une sorte de sandwich-kébab vegan. La recette est très simple et le résultat juste bluffant.

J’ai pris un gros steak de seitan, je l’ai coupé en petites lamelles très fines (comme la viande dans un kébab). Je les ai fait revenir à la poêle avec un filet d’huile d’olive et des épices à chorizo.

J’ai fait réchauffer une faluche au four (mon pain préféré mais on peut utiliser tout type de pain selon les goûts, comme du pain complet ou de la baguette), pour qu’elle ne soit pas trop grillée mais juste fondante. J’ai préparé en attendant une sauce : un demi yaourt de soja, du curry et de l’ail ainsi que du jus de citron (mais on peut mettre ce que l’on veut dedans, style de la menthe ou autre).

J’ai étalé la sauce sur le pain, ajouté quelques rondelles de tomates, une feuille de salade histoire de mettre un peu de couleur et de verdure et j’ai déposé par dessus mes morceaux de seitan, préalablement revenus et épicés façon chorizo.

Les morceaux de seitan ont une odeur incroyable et leur goût comme leur texture ressemble vraiment à celle du poulet ou de la viande dans les kébabs). De plus, avec la sauce au yaourt et les légumes on aurait vraiment dit un kébab ou du moins un sandwich à la viande, mais en largement plus sain et meilleur ! Les épices se mariaient parfaitement entre elles et le piquant des épices sur le seitan étaient apaisées par le yaourt, donc le top !

Je vous met une petite photo de ma réalisation ci-dessous mais c’est uniquement pour vous donner une idée du final (on a vu mieux comme photo hihi).

C’est donc la seule manière dont j’ai pu goûter le seitan mais je compte bien tester d’autres recettes et assortiments : du bœuf bourguignon cet hiver (ça marche très bien apparemment), avec des nouilles de riz et mariné dans la sauce soja ou teriyaki…

Hâte de l’intégrer à tout un tas de plats !

Petite escapade à Gand

Quoi de mieux que de partir, même deux jours dans une autre ville que la sienne pour découvrir le patrimoine culturel, culinaire et se dépayser ? Je pense que c’est en train de devenir une de mes activité favorite !

Ce weekend, je suis partie à Gand, petite ville belge à une heure de Lille, et qui n’en est pas moins dépaysante. De magnifiques façades flamandes, des cathédrales assez impressionnantes et une histoire encore très présente, voilà comment je résumerais la ville. J’ajouterais à cela une ville agréable à vivre, et à visiter, propre, regorgeant de bonnes adresses, de petits restaurants… Mais aussi de street art ! A notre arrivée nous sommes d’ailleurs tombées dans une rue toute décorée dans le centre historique :

Niveau monuments, nous avons choisi d’acheter dès notre arrivée la « city card » proposée dans tous les musées et à l’office de tourisme. Cette carte comprend l’entrée gratuite dans tous les monuments de la ville, les musées, un tour en bateau (visite guidée de 50 minutes sur l’eau), et une journée de location de vélo. La carte comprend aussi un accès illimité aux transports en commun. Etant donné que la carte coûte 30 euros pour deux jours, j’ai fait le calcul et je peux vous dire qu’elle a vite été rentabilisée (sachant qu’un ticket de tram coûte 3 euros et que la montée du beffroi coûte 8 euros par exemple, ça va vite !).

Cette carte nous a donc permis de faire un tour en bateau sur la Lys, et d’avoir un beau panorama de la ville.

Ci dessous, Gravensteen, le Palais des comtes de Flandres, en plein cœur de la ville. Impressionnant !

Le samedi après midi nous sommes rentrées dans les grosses cathédrales dans le centre de la ville (St Bavon, St Nicolas, St Michel…). A St Bavon nous avons eu accès avec notre carte pour voir le polyptyque de l’agneau mystique, c’était assez incroyable !

Nous sommes montées en haut du beffroi, la vue était impressionnante.

Coté restos, il faut préciser que Gand est une des capitales végétarienne en Europe, ce qui ne pouvait que me plaire. A chaque fois que je vais en Belgique il me faut absolument mes deux indispensables (grosse touriste que je suis) : des frites et des gaufres ! Bon, ça ne manque pas en Belgique, j’ai donc pu en déguster de très bonnes le dimanche midi, accompagnés de burger végé et le tout sur les bords de la Lys). Les frites étaient délicieuse, juste un bémol : le gars avait mis plus de sauce que de frite (j’exagère à peine), penser à demander la sauce à part a prochaine fois :,).

Ce que j’ai vraiment aimé et que j’aimerai voir reproduit partout, c’est le fait que tous les restaurant, qu’ils soient petits ou grand, que ce soient des kébabs, des sandwicheries, des cafés, des bistrots, TOUS les restaurants sans exceptions proposaient au minimum un plat, voire deux végétariens ou végétaliens, ou au moins une option végétarienne, ce qui manque cruellement en France je trouve !

Le samedi midi nous avions pris un pic-nic, pour économiser un repas au resto et ne pas se préoccuper de trouver un bon endroit où aller dès notre arrivée.

Le samedi après midi nous sommes allées prendre un gouter dans un petit coffee shop près de la Lys qui s’appelait « Julie’s house », on a pris un thé et un café glacé ainsi qu’une grosse part de carotte cake maison, il était délicieux.

Le samedi soir, après une longue journée de marche, j’avais repéré depuis longtemps un resto proposant un buffet végétalien à volonté (le rêve) et qui avait l’air vraiment bien, pour pas trop cher. En effet, pour une formule à 16 euros nous avons eu le meilleur repas de notre vie. Un buffet de soupe, plats chauds et entrée et desserts nous attendait. Les plats étaient tous meilleurs les uns que les autres, et tous aussi surprenants : un dahl vert de lentilles corail et épinard relevé avec de la cannelle, un curry de potiron, soja et légumes pimenté, des gros falafels fondants et croquants à la fois, de petits nems au gout de crevette, une salade de pates et poivrons, des haricots blancs à la cannelle avec des morceau de tomate et persil… bref IN-CRO-YABLE. J’ai gouté chacune des choses proposées, et j’ai été tout simplement renversée, je n’avais jamais rien mangé d’aussi bon, véritablement et sans exagérer. En dessert (après 4 assiettes de plats succulents), nous nous sommes partagées une part de brownie vegan au chocolat et fruits rouges, moelleux et fondant à souhait. Je suis encore choquée par ce que j’ai mangé ce soir là et par le gout que tous les plats avaient c’était juste wow !!!

Le dimanche toute la journée nous avons loué des vélos. Après avoir petit-déjeuné dans un café italien, le « Caffè Rosario » au pied du beffroi, qui proposait des petits-déjeuner très sympas (surtout un grand choix de boissons chaudes originales et très gourmandes). Parfait pour commencer la journée !

Nous sommes allées faire un tour dans le quartier « Portus Ganda », port de pêche avec de beaux bateau et des pistes cyclables aménagée sur tout le long. Un vrai plaisir !

Nous avons eu droit à un temps magnifique pendant tout le weekend, il a fait beau et chaud et j’ai beaucoup bronzé !

Le dimanche après midi, on est allées voir le musée des Beaux-Arts (MSK) dans le parc de la citadelle, toujours en vélo, et en passant par l’abbaye St Pierre, une de nos église préférée !

On a visité le musée, vraiment très beau (mention spéciale à la décoration du hall, que j’ai beaucoup apprécié) !

Une des choses les plus agréables était, en fin de journée, après avoir marché 15 kilomètres, d’aller se poser à l’ombre sur les quais dans le centre de la vieille ville, en regardant les derniers bateaux passer (le tout en dégustant une gaufre au fruit hihi).

J’espère vraiment avoir l’occasion de revenir prochainement à Gand, pour visiter les musées et les monuments que nous n’avons pas eu le temps de visiter, mais aussi pour avoir encore le plaisir de me balader dans cette si jolie ville !

On a bien mangé, bien marché, bien bronzé, bien profité, bref weekend au top !