Ravioli inspirés des ravioli chinois (Dim sum), au tofu et légumes

Il y a un peu plus d’une semaine maintenant, c’était l’anniversaire de mon petit frère. J’avais envie de lui cuisiner quelque chose de bon pour son repas d’anniversaire, et comme il m’avait préparé des pitas falafels maison pour mon anniversaire, j’ai dit que j’allais lui préparer un plat qu’on adore manger depuis qu’on est petit, à savoir les dim sums, des ravioli chinois cuits à la vapeur.

Alors petit disclaimer : je ne prétends en AUCUN cas que cette recette est absolument similaires aux recettes réalisées en Chine, je me suis tout simplement inspirée de ce que j’ai lu dans certains livres et de ce que j’ai pu manger dans certains restaurants. Ce sont donc des raviolis inspirés des dim sum originaux et non des dim sum originaux 🙂

J’en faisais pas mal à une période, mais avec des farces à la viande ou aux crevettes. C’était donc la première fois que j’en faisais des 100% végétaux, et ça faisait un gros moment que je voulais relever le défi. Au final, la recette est simple, même si ça prend un peu de temps, surtout dans la phase de l’étalage et du pliage des raviolis. J’ai donc décidé que j’allais vous montrer comment j’ai procédé, comment j’ai fabriqué la farce et la pâte, afin que vous puissiez vous aussi vous en inspirer et en faire vous-mêmes !

Ingrédients pour la pâte à raviolis :

  • 350 g de farine
  • 115 mL d’eau bouillante
  • 60 mL d’eau froide
  • sel
  • 1 c. à s. d’huile (j’ai pris de l’huile de sésame)

Ingrédients pour la farce :

  • 5 carottes moyennes
  • Un gros oignon
  • Un poireau
  • Environ 50 g de Champignons shiitaké déshydratés
  • De la sauce teriyaki et de la sauce soja salée
  • 100 g de tofu blanc nature
  • Gingembre rapé
  • 1 c. à s. de maïzena diluée dans un peu d’eau froide

Recette :

Etape 1 : Faites gonfler les champignons déséchés dans de l’eau bouillante, selon le temps indiqué sur le paquet, puis coupez-les grossièrement et faites-les revenir dans une poêle

Etape 2 : Épluchez, lavez et râpez vos carottes. Coupez le poireau et l’oignon très finement et faites revenir dans une autre poêle – à wok – dans un fond d’huile végétale (c’est mieux si vous avez de l’huile de sésame mais faites avec ce que vous avez !!).

Etape 3 : Une fois les champignons revenus, ajoutez-les avec le reste des légumes et remuez.

Etape 4 : Pendant que les légumes cuisent, mixez le tofu afin de le réduire grossièrement en miettes (vous pouvez aussi l’émiettez en petits morceaux à la main si vous n’avez pas de mixeur).

Etape 5 : Ajoutez le tofu avec les légumes dans la poêle puis mélangez. Laissez cuire quelques minutes sur feu doux en remuant régulièrement.

Etape 6 : Ajoutez la sauce teriyaki, la sauce soja et le gingembre, remuez-bien. Ajoutez le mélange eau/maïzena qui va venir lier le tout, et remuez encore.

Est venu le moment de s‘occuper de la pâte à dim sum. Pas de crainte, elle est vraiment assez simple à réaliser et ne nécessite pas de repos !

Etape 7 : Versez la farine dans un saladier, creusez un puis au centre.

Etape 8 : Ajoutez l’eau bouillante au fur et à mesure et remuez avec une spatule.

Etape 9 : Ajoutez l’eau froide et le sel puis mélangez avec les mains jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.

Etape 10 : « Pétrissez » la pâte pendant cinq minutes, travaillez la pâte avec vos mains pour la rendre bien élastique et bien lisse. Si la pâte vous paraît trop liquide ou collante, ajoutez de la farine, si elle paraît trop cassante ou sèche ajoutez un peu d’eau.

Voici venue l’étape la plus… longue et fastidieuse si je puis dire, à savoir trouver un moyen d’étaler la pâte le plus finement possible. Au départ j’ai utilisé le rouleau à pâtisserie, puis on l’a fait à la machine à pâtes, ce qui nous a ÉNORMÉMENT facilité la tâche. Si vous n’en avez pas, c’est faisable mais plus long !

Etape 11 : Étalez la pâte le plus finement possible (attention il faut quand même que la pâte tienne quand on la plie et qu’elle ne se troue pas !), et formez des ronds à l’aide d’un verre ou d’un emporte-pièces. Ne vous inquiétez pas, si ce sont plus des carrés que des ronds c’est très bien aussi ahah.

Etape 12 : Déposez une cuillère à soupe de farce sur le rond de pâte, puis formez le ravioli. Je vous mets une vidéo tuto pour savoir comment faire car c’est un coup de main à prendre, et difficile à expliquer ( mais c’est facile une fois qu’on a compris !).

Etape 13 : Faites cuire les raviolis à la vapeur (j’ai utilisé un cuit-vapeur) pendant 10 à 15 minutes. N’hésitez pas à en couper un et goûter au bout de 10 minutes pour savoir si vous devez les sortir ou si il faut laisser cuire encore un peu…

Vous n’avez plus qu’à servir les dim sums sur un lit de salade, dans un grand plat. C’est excellent de les tremper dans la sauce aigre douce et/ou pimentée (ou de la sauce spéciale dumplings qu’on trouve dans les épiceries asiatiques). Vous pouvez préparer différentes farces pour qu’il y ait plusieurs choix de raviolis, j’avoue que là je n’en ai fait qu’une mais c’est plus sympa d’avoir du choix et de pouvoir varier !

On s’est régalé.e.s, c’était trop trop TROP bon, et ça m’a fait trop trop plaisir d’en remanger parce que les dim sums restent vraiment un de mes plats préférés sur Terre. C’est bon, c’est tout chaud, c’est doux, c’est fondant, c’est parfumé, à la fois salé et sucré… Bref c’est juste incroyable, et si vous n’avez jamais goûté je vous conseille grandement d’essayer !

J’espère que cette recette vous aura donné faim et envie d’essayer ! N’hésitez pas à m’envoyer des photos de vos réalisations véganes et à partager cet article à des personnes qui seraient intéressées (ça peut toujours donner des idées hihi).

En attendant mon prochain article, prenez bien soin de vous, mangez bien, et courage pour tout !

Une réponse sur “Ravioli inspirés des ravioli chinois (Dim sum), au tofu et légumes”

  1. Un immense merci pour cette recette sympa ! On s’en est régalés hier soir et j’ai congelé ceux que je n’ai pas fait cuire. Il me reste aussi de la garniture pour ajouter à du riz ou des pâtes ou autre. La pâte est bluffante ! Je l’ai bien réussie. Il ne faut pas hésiter à bien assaisonner.
    Je pensais joindre une photo mais votre site ne le permet pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *