Inspirations repas (17) : un mois de février dans tous les sens

Alors, voici venu le moment d’écrire mon artice « inspirations repas » du mois de février. Le mois de février a été un mois où j’ai beaucoup vagabondé. J’ai repris les cours il y a deux semaines après de longues vacances d’hiver, et j’ai donc passé le mois de février dans plein d’endroits différents, tous plus chouettes les uns que les autres, avec des personnes que j’adore… Bref, le fait d’écrire cet article et de regarder ce mois passé me fait me rendre compte à quel point j’ai de la chance, à quel point ma vie est belle et à quel point j’en suis reconnaissante.

Comme j’ai beaucoup voyagé et que j’ai passé une grande partie de mon temps dans les transports, j’ai beaucoup mangé de sandwichs, de salades, que je me préparais d’avance (c’est bien meilleur et plus économique !). J’ai eu l’occasion de cuisiner quelques fois en voyage, mais rien d’incroyable et je m’y suis surtout remise en rentrant… J’ai tout de même essayé de vous faire une jolie sélection des meilleures choses que j’ai pu manger/préparer tout au long de ce mois. Ceci dit, je vous propose de passer aux photos, parce que bon on est un peu là pour ça quand même ahah, et attention, warning : ça donne super faim…..

J’ai commencé le mois de février à Bruxelles avec ma copine. J’ai toujours été hyper fan de gaufres liégeoises mais malheureusement, depuis que je suis devenue végane, j’en mange assez rarement car peu d’occasions se présentent. Etant en visite dans la capitale belge, nous avons regardé s’il n’y avait pas quand même… quelqu’un qui faisait des gaufres liégeoises VEGANES…. et devinez quoi…. on a trouvé une petite boutique qui en propose !!!!! J’étais suuuuper heureuse, on a foncé là-bas, on a pris deux énormes gaufres hyper moelleuses, croustillantes et fondantes et tout et tout et wow avec du chocolat belge fondu par dessus c’était juste une immense tuerie. Voilà. On peut être vegan et manger des gaufres liégeoises toutes chaudes à Bruxelles. Donc pourquoi ne pas l’être… je vous le demande… Le gars qui tenait la boutique était hyper sympa aussi, donc je vous recommande fortement d’aller y faire un tour et je vous mets le lien !

Juste après Bruxelles, je suis rentrée quelques jours chez moi dans le Sud. Comme c’était la chandeleur, ma maman avait préparé des crêpes le soir de mon arrivée et… elle en avait préparé deux sortes véganes : une à la farine de sarrasin et une avec de la farine de blé « normale ». Ça m’a fait juste hyper hyper plaisir, je me suis régalée de crêpes sucrées et salées pendant les deux jours d’après (quoi de meilleur qu’une crêpe nocciolata/banane vraiment, dites-le moi).

Comme vous pouvez le voir sur les photos, il restait des mandarines sur l’arbre quand je suis revenue. J’ai donc pu en profiter encore un peu, les fruits étaient encore délicieux et je me suis régalée (+ ci-dessous vous pouvez admirer la fameuse crête nocciolata/banane, ma vie).

Quelques jours après être rentrée dans le Sud, je suis repartie pour aller rendre visite à mes ami.e.s à Salamanque en Espagne. Je suis devenue une professionnelle dans le confection de pic-nics de voyage (salades et sandwichs sucrés et salés). Voici donc une salade que j’avais préparée pour mon trajet, avec un mélange boulgour/lentilles, poivrons marinés et gros haricots blancs, avec bien sur une petite vinaigrette. C’était super bon !

A Salamanque, j’ai trouvé une très bonne adresse 100% végane qui propose des tapas véganes juste incroyable, pour un prix vraiment raisonnable. Ça s’appelle El Vividero, et c’est à deux pas du centre, donc si vous passez par là, foncez 😉 Le soir où on y est allé.e.s, on a pris des hot dogs vegans ainsi qu’une part de la fameuse tortilla espagnole, en version végane… j’étais trop contente de pouvoir en manger (et toutes les tapas et gâteaux proposés sont canons !).

Avec mes ami.e.s (coucou Chad et Coco), on a aussi pas mal cuisiné. Un midi, on a préparé tous ensemble une fondue de poireau avec de la crème de soja et des champignons, des pâtes multicolores trop trop bonnes et on a fait griller des steaks végétaux.

Voilà c’était hyper joli et surtout très bon. C’est tellement agréable quand on est loin de chez soi, de pouvoir cuisiner et se préparer de bonnes choses à manger... ça change des sandwichs au houmous ahah.

Un autre midi, on est allé.e.s pic-niquer au bord de la rivière qui passe à Salamanque. On a préparé une tarte épinards/blettes/crème de soja. Cette tarte est toute simple à réaliser et hyper hyper bonne (la recette risque d’arriver bientôt sur mon blog, tenez vous prêt.e.s !).

Bon je ne compte plus le nombre de fois par mois où je mange du houmous, vous le savez. Mais je voulais quand même mettre cette photo parce que je trouve une certaine beauté en elle, avec ce saladier plein de houmous (« qui ressemble à de la purée mousseline » d’après mes ami.e.s, ça me laisse sceptique…), et ce beau guacamole… C’était juste hyper bon, et c’est pour moi la définition de l’apéritif dînatoire parfait (ah non, il y a juste le pain espagnol que je ne valide pas du tout ahahah……).

Bon ensuite, ça a été le transfert de Madrid à Budapest (vous commencez à avoir la nausée rien que de visualiser mon trajet ? ça tombe bien moi aussi), où je suis allée rendre visite à mon amie Iloé. C’était juste trop trop bien, et j’ai mangé de trop trop bonnes choses. Je compte très prochainement publier un articles sur les bonnes adresses que j’ai pu tester à Budapest, donc je me contenterai de remercier Iloé pour le petit-dej qu’elle m’avait préparé avant de partir en cours, quand je dormais encore……. Du muesli (hongrois) au chocolat, du lait d’amande d’une marque trop cool (testée et approuvée), et une orange. Voilà, j’ai trouvé ça trop chou <3 (+ le muesli au chocolat m’a fait retomber en enfance hihi).

Bon, après tout ce périple est venue l’heure de la rentrée, et c’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé ma petite ville d’amour, Ljubljana. J’avais envie de préparer un gâteau vegan, et il me restait de la poudre d’amande. j’ai donc tapé « gâteau à l’amande vegan » sur internet et j’ai pris une des premières recettes qui s’affichaient, je l’ai réalisée et… c’était super bon !

Je vous mets le lien de la recette que j’ai utilisée, mais j’attire votre attention sur un détail : le gâteau était super bon et bien fondant, mais il aurait pu mieux se tenir et a un peu trop cuit sur le dessus (la faute au four de ma proprio que je n’arrive pas à maîtriser grrr). Je pense qu’il aurait mieux valu que je le fasse cuire dans un moule à gâteau classique plat et rectangulaire… Donc ne faites pas comme moi !

Bref, c’était quand même délicieux, et mes nouvelles colocs ont aussi validé ! J’ai mangé le gâteau au petit-déjeuner avec du yaourt de soja et de la confiture de mûres de mon jardin, et c’était super bon ! Le yaourt de soja ajoute de la fraîcheur au gâteau, la confiture une pointe fruitée et sucrée… et le gâteau une douceur incroyable, bref c’était parfait.

En allant faire mes courses, je suis tombée nez-à-nez avec un pot de pesto vegan de chez Barilla. Je n’en avais jamais vu dans les supermarchés encore, donc j’ai été très tentée de tester ça. Et honnêtement, cette sauce est une ÉNORME tuerie, je vous la recommande grandement !!!!! Le pesto est hyper crémeux, a un goût excellent et bien marqué (tout ce qu’on attend d’un pesto quoi). Si vous avez l’occasion de tester, foncez !

J’ai utilisé le pesto dans deux types de plats différents (ça m’a tenu beaucoup de repas donc c’était très cool) : avec des pâtes complètes, avec de la mozzarella végane en copeaux, légèrement fondue, ainsi que des poivrons grillés (en bocaux), et des oignons.

Je vous invite fortement à tester ce plat, parce que c’est super rapide à préparer, que c’est facile, et que c’est surtout un véritable régal ! Et ça m’a fait super plaisir de manger des pâtes au pesto parce que ça me rappelle l’été, et j’ai vraiment peu souvent l’occasion d’en manger.

Je ne trouve jamais de pitas dans les supermarchés en Slovénie (triste vite hein), mais j’en avais ramené de Hongrie ! J’en ai donc profité pour me préparer un de mes plats préférés, les « crocs pitas ». J’ai simplement tartiné les deux faces de la pita coupée en deux, de pesto, ajouté des tranches fines de mozzarella, et j’ai fait toaster ça à la poêle jusqu’à ce que la mozzarella soit fondue, et la pita bien dorée.

J’ai préparé ce plat plusieurs fois (autant de fois qu’il y avait de pitas dans le paquet lolilol), et j’ai alterné entre accompagner ça de légumes grillés avec de la sauce tomate et des épices, ou tout simplement de salade verte (j’ai aussi ajouté un peu de houmous, ne me demandez pas pourquoi). La version des croc’pitas avec du pesto au lieu de la sauce tomate dans ma recette initiale est juste trop trop bonne ! Je vous laisse d’ailleurs le lien de cette recette qui est vraiment une de mes préférées.

Pour terminer cet article en beauté, voici une dernière assiette qui me donne encore trop faim quand je la regarde. Il s’agit de canneloni vegans farcis aux champignons (que j’ai trouvé en Slovénie dans un magasin lambda du style Lidl). J’ai accompagné ça d’une « sauce » bolognaise avec des carottes/oignons/lentilles/épices. Je n’avais pas mangé de cannelloni depuis… je dirais… 3 ans ou plus. La texture était vraiment super cool, ils se tenaient bien. le goût était délicieux aussi. Si vous savez où en trouver en France faites moi signe !!

Bon, eh bien voilà, c’est tout pour février. Je vais prendre le temps de cuisiner de nouvelles choses, des choses que j’aime et qui me font plaisir dans les semaines qui viennent, parce que j’en ai très envie et que la cuisine représente toujours un réconfort incroyable pour moi.

Bon courage pour tout tout tout, on est bientôt au printemps, je vois déjà quelques bourgeons pousser. Prenez du temps pour vous, prenez le temps de ne rien faire, de faire des choses que vous aimez, prenez le temps de vous faire plaisir, et prenez surtout soin de vous.

Des bisous de Slovénie ❤