Bratislava : une capitale qui vaut le détour

Hello everybody! J’espère que vous allez bien, que l’hiver n’est pas trop dur et que vous survivez.

Il y a un an j’étais en train de déprimer sous la grisaille lilloise et la neige et de crouler sous le travail, mais cette année j’ai la chance immense d’avoir un mois de vacances entre mi janvier et mi février. Je me suis donc lancé le défi de voyager un peu seule et d’aller voir quelques villes qui me font rêver depuis un bout de temps, à savoir Bratislava, Prague et Budapest.

Au moment où j’écris cet article, je quitte Bratislava et j’ai le coeur heureux. D’une part parce que je suis fière de moi pour ces deux premiers jours de voyage seule, et d’autre part parce que j’ai beaucoup aimé cette ville. C’est une ville qui m’a énormément touchée dans le sens où, on sent la prégnance de l’histoire communiste et du retard économique (on dirait qu’on est 10 ans ou 20 ans en arrière, niveau magasins etc) MAIS la ville est vraiment super belle (on s’en fou de pas avoir de Zara à tous les coins de rue), et au niveau des restaurants et du développement du veganisme, et contrairement à ce que me disait mon guide de voyage, c’est TRÈS avancé.

Le grand + de cette ville est que les prix sont vraiment très très bas, j’ai dormi dans une auberge de jeunesse (Patio Hostel) de laquelle j’ai été très satisfaite. Les pintes de bière sont à 2€, les pitas falafels à 3€… Bref ça vous donne une idée du niveau des prix. Il n’y avait pas grand monde car je suis arrivée hors saison touristique, et il a fait très froid et moche, mais au moins j’étais tranquille et c’était tout de même superbe.

Ça c’est Slavín, un monument immense tout en haut de la ville à la mémoire de soldats communistes qui ont combattu les nazis. De là haut la vue sur la ville était magnifique !
Le Palais présidentiel

De plus, je voyage seule : j’avais donc de l’appréhension par rapport à la sécurité etc. J’ai été heureusement surprise de me sentir très bien et en sécurité dans la ville.

Bon, je voulais donc vous parler du fait de manger vegan à Bratislava parce que, même si je n’ai pas pu tout tester je suis passée devant pas mal d’adresses qui étaient vraiment cool + les prix même dans les restaurants 100% vegans étaient super bas comparés à en France donc c’était un bonheur !!

La veille de mon départ je m’étais préparé plusieurs sandwichs avec du bon pain complet, du houmous aux champignons et du végétranche (fines tranches de seitan similaire à du jambon et super bonnes). C’est pratique, ça fait économiser du temps et de l’argent et puis c’était super bon ! J’avoue que c’est pas super intéressant cette histoire de sandwich MAIS tout ça pour dire que c’est cool de penser à prévoir des réserves de nourriture quand on part, comme ça on ne se retrouve pas à dépenser une fortune sur la première aire d’autoroute !

Le premier après midi, il était à peine 15h30 mais j’étais super fatiguée et j’avais faim. En passant dans une petite rue menant à la tour St Michael, je suis tombée sur un café vraiment super cool « Eleven books and coffee ». C’était un café dans lequel j’étais entourée de livres d’occasion, qu’on pouvait feuilleter et acheter, tous en anglais ou en allemands. Il y en avait de toutes sortes et pour tous les goûts, pour des prix super raisonnables hihi.

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, les prix des cafés étaient tout à fait raisonnables… Pas de supplément pour le lait de soja, et le cappuccino que j’ai pris était IMMENSE et super bon.

En attendant le café et même après, comme je suis restée un moment à lire, le serveur m’a servi de l’eau avec du citron, à volonté donc et c’était super bon. Il y avait une légère musique très sympa, et l’ambiance était vraiment top. Le gars m’a même fait payer le prix d’un expresso et non d’un cappuccino car il avait soi disant mis trop de temps à me servir ? Alors que pas du tout ahah mais wow… J’ai donc payé 1€30 pour un cappuccino vegan, je vous défie de trouver mieux ahahahah.

Je me suis baladée lorsque la nuit a commencé à tomber, il neigeait et c’était super beau.

Le soir je suis allée manger dans un bistrot vegan qu’une amie slovaque m’avait conseillé. Il s’agit d’un restaurant 100% vegan très très sympa, qui était à 5 minutes de l’auberge où je dormais, et qui s’appelle « Balans Bistro« .

L’interieur était trop chou, les gens super sympas.

J’ai pris quelques éléments de la carte en photo pour vous donner une idée… Ils servent surtout des burgers (assez originaux et qui avaient l’air super bons), ainsi que des burritos ou d’autres plats qui changent régulièrement et qui étaient écrits à la craie en slovaque sur l’ardoise au mur… Je n’ai donc pas pris de photo de ça ahah.

Comme vous pouvez le constater, tous les plats étaient à moins de 10€ (ce qui est INCROYABLE pour un restaurants 100% vegan). J’ai été très tentée par le burrito.

Je n’ai absolument pas été déçue : il était énorme, bien servi et bien rempli avec du riz collant, des morceaux de poivron et de piment, des haricots rouges, de l’avocat, une bonne sauce épicée, dans une galette super bonne et avec un peu de salade… Bref c’était suuuuuuper bon vraiment !

Si vous allez à Bratislava et que vous avez envie de vous faire un bon petit resto avec des plats de qualité, je vous recommande grandement cet endroit !!

Ci-dessus vous pouvez admirer une page d’un livre pour enfant disponible dans le restaurant et que j’ai feuilleté : il y avait le nom des fruits et des légumes en slovaque et j’ai trouvé ça adorable hihi. Petit détail trop chou.

Le matin il n’y avait pas de petit déjeuner à l’auberge de jeunesse donc j’ai du me débrouiller pour trouver quelque chose à manger avant de partir marcher dans le froid. Le problème est qu’on était dimanche matin et que les « boulangeries » étaient fermées. J’avais vu sur l’application Happy Cow un endroit nommé « Pestre » qui proposait des crêpes veganes. Moi qui suis fan de crêpe et le café n’étant pas loin de l’auberge j’y suis allée.

J’ai pris un cappuccino au lait de soja et une crêpe (« French pancake ») à la confiture de mûre. C’était bon et chaud donc ça a fait du bien et je suis restée un peu à lire dans le café.

Néanmoins, au moment de partir je me suis clairement faite arnaquer au niveau des prix. J’ai payé près de 7€ pour tout ça, car le gars a jugé bon de me faire payer le fait que ce soit sans gluten et sans lactose ? Donc il a augmenté le prix + supplément gros pour le lait de soja. Enfin bref grosse arnaque donc je ne recommande pas d’y aller sauf en cas d’urgence.

Ce n’est pas grave : je ferais plus attention la prochaine fois, mais j’avais trop envie d’une crêpe végane… C’est si rare qu’on puisse en manger… Et puis bon même si cet endroit est une arnaque, il a le mérite d’exister et de proposer des crêpes veganes, ce qui est rare.

Ensuite j’ai beaucoup beaucoup marché, je suis allée à Slavín, en haut du château, retournée dans la vieille ville, marché marché et encore marché.

Le fameux château hihi

Pour continuer sur ma malchance au niveau de la nourriture le deuxième jour, je voulais aller tester un autre restaurant qui avait en fait changé de proprio et n’existait plus ! Je me suis donc rabattue sur une bonne vieille pita falafel à 3€. Elle était excellente, le pain avait bien du goût, les falafels aussi, j’ai eu du houmous à la place de la sauce blanche sur demande et une sauce un peu aigre douce piquante dessus. Plein de crudités aussi, bref c’était bien bon !

Argh vraiment rien que de re regarder les photos ça me donne F A I M.

Bon, on ne va pas se mentir. Bratislava est une ville super super chouette, mais c’est assez petit et on fait rapidement le tour de tous les principaux édifices. J’ai tout de même beaucoup aimé, le fait qu’il n’y ait pas grand monde dans les rues, peu de circulation… Ce qui était super intéressant aussi était de voir la différence entre la vieille ville et la « nouvelle ville » composées de bâtiments construits à l’époque communiste, qui sont immenses et imposants.

L’après-midi j’ai encore bien marché et je suis allée visiter le musée d’art moderne ! Je recommande grandement, celui-ci était magnifique !

Le soir, après une longue journée de froid, de neige et de marche, j’avais besoin de quelque chose de chaud et de réconfortant. Je suis donc allée dîner dans un fast food asiatique, dans l’une des rues principales (« Asean Fast Food »).

Leur carte est vraiment cool, pour chaque type de plat il y a une version végétarienne ou végane. Ils font même des sushis vegans (18 sushis pour 9,5€, qui dit mieux ?). J’aime beaucoup les sushis mais j’avais vraiment trop froid pour manger quelque chose de froid, justement. J’ai commandé un stir-fried vegan avec du tofu frit, plein de légumes, des grosses nouilles de riz comme j’adore et du piment.

C’était super bon et bien chaud (+ les portions étaient énormes pour le prix, j’ai payé 5€). C’était donc parfait et ça sentais trop bon ! Je recommande ce restaurant, le service est rapide, les portions vraiment largement suffisantes et la qualité est vraiment pas mal du tout.

Malheureusement n’ayant pas fait attention, il y avait un peu d’oeuf dans mon plat de nouiles. Je m’en suis rendue compte quand j’avais déjà mangé la moitié donc j’ai terminé et c’était super bon. Je ne me blâme pas moi même (même si c’est dur) : je n’ai absolument pas fait exprès (quelle idée de mettre des oeufs alors qu’il y a du tofu roh). Je ferai simplement plus attention la prochaine fois !

Voilà, je crois que j’ai fait le tour de ce que je voulais vous raconter sur Bratislava ! Je suis vraiment contente d’avoir vu cette jolie ville : mon seul regret est de ne pas avoir pu pouvoir la voir sous le soleil (il a fait d’un coup un temps magnifique lorsque je suis partie…). Les bâtiments sont colorés, beaux, c’est tout mignon, on peut se faire plaisir au niveau de la nourriture vu qu’elle est assez peu chère, comparé à l’Europe de l’Ouest (c’est encore moins cher qu’à Ljubljana aussi !).

Cette première étape m’a permis de m’apercevoir de certaines erreurs que je faisais et de m’améliorer lors que la prochaine étape, à savoir Prague (au niveau argent, nourriture, logement etc) donc voili, il faudra attendre pour découvrir la suite !

J’espère que ces quelques photos vous auront donné envie, malgré le mauvais temps apparent, d’aller faire un tour dans cette ville ! Je voulais simplement, en gros, dire que c’était vraiment assez facile de manger vegan là-bas (contrairement à ce qu’on peut penser).

Des bisous, et prenez bien soin de vous <3