Recette de mon gratin de pâtes à la bolognaise version food porn

Je vois souvent des photos, des recettes, passer sur les réseaux. Pinterest et instagram, mais aussi Twitter… (c’est d’ailleurs une des seules raisons pour lesquelles je garde toutes ces applications sur mon téléphone… des mines d’or). La dernière fois sur Twitter, j’ai vu passer des photos d’un gratin de pâtes à la bolognaise qui m’a vraiment donné ULTRA envie, ça avait l’air si bon, avec la sauce, le fromage fondu, la crème, les pâtes toutes chaudes… Et je me suis fait la réflexion qu’en fait, ça n’était pas si dur à faire et que moi aussi je pouvais tenter le coup.

Et attention, spoil : ce fut une réussite. Totale. Mon père s’en est servi une grosse part croyant que c’était un gratin de pâtes à la viande, ma mère et mon frère en ont mangé, ont adoré (ma sœur a cru que c’était de la viande, en a mangé, puis quand ma mère lui a dit que c’était vegan… elle a tout recraché. Oui.)

Voyant le succès que ça a eu, je me devais ABSOLUMENT de vous partager ça et de vous montrer comment j’ai réalisé ce gratin trop trop trop bon. Donc aller, c’est parti, mesdames et messieurs et personnes non-binaires, accrochez vos ceintures et préparez vos papilles.

Ingrédients (pour 3 à 4 personnes/parts) :

  • 200 g de pâtes (j’ai utilisé un reste, je ne sais pas exactement dans quelles proportions mais c’était ça à peu près), préférez des pâtes « courtes » et non des spaghettis
  • 50 g de protéines de soja texturées, petites de préférence
  • Du fromage végétal râpé (façon cheddar ou mozzarella)
  • Un pot de crème végétale (j’ai utilisé de la crème de soja)
  • 3 tomates fraîches ou de la sauce tomate déjà faite
  • 3 oignons
  • Ail, sel, poivre, piment d’Espelette, herbes de Provence
  • Optionnel : 1 poivron et 1 aubergine

Etape 1 : Épluchez, émincez les oignons, faites les revenir dans une grande poêle avec un filet d’huile d’olive

Etape 2 : Émincer et couper en dés les autres légumes, ajoutez-les ensuite dans la poêle avec les oignons. Salez, poivrez, assaisonnez et pimentez avec tout ce que vous souhaitez et selon vos goûts.

Etape 3 : Remuez bien le tout, surveillez bien la cuisson, il faut que le tout compote légèrement : il ne faut pas que ça brûle, que ça devienne trop sec, ou, au contraire, qu’il y ait trop de jus. Gardez en tête qu’il faut que le tout enrobe bien les pâtes.

Etape 4 : En attendant, faites bouillir de l’eau et préchauffer le four à 180°C

Etape 5 : Dans un bol / petit saladier, versez les protéines de soja. Recouvrez-les d’eau bouillante et laissez gonfler environ 10 à 15 minutes

Etape 6 : Une fois les protéines gonflées, versez-les dans une petites poêle et faites-les revenir avec du paprika, du sel, du poivre, et faites les légèrement griller. Si elles vous semblent encore trop fermes, ajoutez de l’eau, jusqu’à ce que la texture vous convienne.

Etape 7 : Dans un plat à gratin, versez les pâtes précuites (utilisez vos restes !). Par dessus, versez les légumes et les protéines de soja que vous aurez préalablement mélangés (ou pas, on s’en fiche en fait).

Etape 8 : Mélangez le tout pour que tout se répartisse bien dans le moule et ajoutez la crème végétale sur le dessus. Terminez par saupoudrez le fromage végétal sur le dessus pour que le tout gratine bien.

Etape 9 : C’est bon c’est fini ! Il n’y a plus qu’à enfourner à 180°C pendant une trentaine de minutes. Comme tous les éléments sont déjà cuits, il faut juste que les pâtes s’imprègnent de la sauce et que le fromage fonde !

Regardez comme c’est beau rolala, l’intérieur……. ça me donne si faim, je me rappelle de l’odeur dans la cuisine et des pâtes toutes fondantes, du dessus légèrement croustillant et des légumes succulents… C’était vraiment trop trop TROP bon j’étais fière de moi hihi.

Attention parce que ça rend vraiment super bien sur les photos niahahahah préparez vos yeux : j’ai ajouté (uniquement pour faire joli, et aussi parce que c’est bon), des tomates cerises jaunes fraîchement cueillies (ouin ça me manque tant), et du basilic frais du jardin.

J’ai aussi ajouté un peu de tabasco (le classique, rouge), sur le dessus, et c’était vraiment trop trop délicieux.

Si vous avez l’occasion, je vous conseille vrrrrrrraiment de tester parce que ça en vaut vraiment, mais alors VRAIMENT la peine !!!!

Alors oui, cette recette demande un peu d’ingrédients, un peu de temps… Certes. Mais c’était l’été, les vacances, et j’avais plein de légumes dans mon jardin. Alors pas de panique, on peu aussi faire ça avec une boîte de conserve/un bocal de ratatouille ou des légumes surgelés de son choix qu’on fait revenir. On peut aussi très bien mettre plus ou moins de crème, ajouter plus ou moins de fromage végétal… Voilà, comme d’habitude, je veux juste vous donner des idées mais clairement, chacun.e fait comme il veut et avec ce qu’il a !!!!

Bon, je vous laisse sur cette photo du paysage que je voyais lorsque je mangeais dehors dans mon jardin, en short et débardeur et en écoutant les cigales… Promis, je reviens trèèès vite avec des recettes d’automne et pour vous montrer un peu les bonnes choses véganes que je trouve en Slovénie.

Passez une très bonne semaine, j’espère qu’elle sera pleine de feuilles colorées, de couchers de soleil et de cannelle. Prenez soin de vous et mangez bien surtout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *