Réaliser l’impossible : préparer une omelette sans œufs 🥚

Bon bon bon. En ce moment l’inspi me manque pour cuisiner, je me contente de choses assez basiques et redondantes, je crois que c’est l’effet de la déprime hivernale et c’est vraiment pas top. J’attends avec impatience les beaux jours et j’attends que le temps passe avec la tempête…

En attendant, je voulais vous partager une recette vraiment toute simple, très facile, je la fait souvent le soir quand je rentre tard de cours et que j’ai juste envie de manger un bon truc chaud et réconfortant avant d’aller dormir.

C’est drôle parce que comme je suis habituée à la réaliser, ça ne me choque même plus mais il s’agit bel et bien d’une omelette… végane, c’est à dire réalisée sans oeufs ! Alors oui vous allez me dire que c’est chimique gnagnagna : mais je m’en fiche, parce que déjà 1. ça n’utilise pas d’oeufs et 2. ça coute beaucoup moins cher que d’acheter des oeufs, 3. c’est limite plus facile que de faire une omelette (c’est dire !!!). Et puis… je trouve ça très drôle en fait de pouvoir continuer de manger des omelettes tout en étant végane, surtout que c’est vraiment très bon ! (Donc je n’entends pas les rageux comme on dit ahahah).

Ingrédients (pour un plat):

  • Deux cuillières à soupe de fécule de maïs/pomme de terre ou de « no egg » si vous en avez (pour changer, j’ai acheter le mien chez Végétal et vous à Lille)
  • Des légumes au choix pour mettre dans l’omelette : champignons frais ou en boîte, carottes fraîches ou en boîte, poireau, des épinards, des oignons, des pommes de terre même si vous voulez… vraiment faites avec ce que vous avez
  • Une boîte (environ 200g) de haricots blancs à la tomate, déjà préparés (ou vous pouvez les préparer vous même si vous voulez c’est simple mais question de facilité…)
  • Du fromage végétal rapé ou en bloc/tranches
  • Poivre, curcuma, sel, ail, herbes de Provence, piment

Recette (vous allez voir c’est HYPER) simple:

  1. Dans une poêle plate, faites revenir vos légumes dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés, grillés, fondants, bref comme vous les aimez
  2. Dans une petite casserole, verser la boîte de haricots blanc à la tomate et remuer régulièrement jusqu’à ce que ce soit cuit et que le mélange soit un peu pâteux. Personnellement j’ajoute du piment de Cayenne pour relever le goût avant de verser dans mon assiette
  3. Dans un petit bol en attendant, verser les deux cuillères à soupe de poudre, le curcuma et le poivre (afin de donner une belle couleur au mélange)
  4. Verser de l’eau, je dirai environ 1/2 verre d’eau, bien mélanger avec une fourchette, vérifier qu’il n’y ait pas trop de grumeaux
  5. Lorsque les légumes sont prêts, ajouter l’ail, les herbes de Provence, le sel,
  6. Baisser le feu et verser le mélange uniformément sur les légumes pour les recouvrir
  7. Couper de petits morceaux de mozzarella végétale (ou le fromage râpé) sur le dessus et ramener les bords de l’omelette vers le centre afin que le fromage se mélange au reste et fonde bien
  8. Servir avec les haricots blancs dans l’assiette

Personnellement, j’aime bien ajouter du Tabasco « Chipotle » sur l’omelette, ça donne un goût un peu fumé et pimenté, j’adore ! Donc n’hésitez pas à bien assaisonner, ajouter de la sauce piquante…

J’aime bien ajouter un peu de houmous et des bâtonnets de carottes quand j’en ai aussi, mais le houmous de toute façon j’en mange avec TOUT donc ce n’est aucunement étonnant…..

Bon, j’attends que vous testiez cette recette et que vous me donniez votre avis. Je suis contente car en devenant végane c’est vraiment les omelettes qui me manquaient le plus, mais bon maintenant j’arrive à les reproduire sans produits animaux donc : I’M HAPPY.

J’espère que cette petite recette toute simple vous aura donné envie de la reproduire. Perso je ne pourrais plus m’en passer, c’est trop bon, trop simple, trop réconfortant…

J’ai bien conscience que ce n’est pas la recette la plus « healthy » et saine de ce blog, dans le sens où j’utilise pas mal de produits « transformés » (la poudre, les haricots blancs à la tomate), et peu de produits frais, mais bon une fois de temps en temps ça ne fait pas de mal du tout et puis bon c’est pratique quand on est pressé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *